• Acceuil Seat

    Acceuil Seat

    Logo de Seat

    Logo de Seat (Sociedad Española de Automoviles de Turismo)

    Création 1950
    Dates clés 13 novembre 1953, le premier modèle Seat sort de l'usine : la Seat 1400
    1986 : Volkswagen acquiert 51% du capital
    1990 : rachat par Volkswagen AG
    Fondateur(s) Instituto Nacional de Industria
    Personnages clés José Ortiz Echagüe, premier président de Seat

    Forme juridique S.A
    Slogan(s) « Auto Emoción »
    Siège social Martorell
    Drapeau de l'Espagne Espagne
    Direction Erich Schmitt
    Actionnaires Volkswagen (100%)
    Activité(s) Automobile
    Produit(s) Véhicules particuliers
    Société mère Volkswagen AG
    Société(s) sœur(s) Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Skoda, Volkswagen
    Effectif 17 000
    Site d’entreprise www.seat.com

    Chiffre d’affaires 6 Md (2007)
    +1,5%
    Résultat net 170 M (2007)
    Principaux concurrents
    Opel, Alfa Romeo, Mazda
    modifier Consultez la documentation du modèle

    SEAT (Sociedad Española de Automóviles de Turismo), créée en 1950 par la volonté du gouvernement espagnol avec l'aide de Fiat et fut gérée par l'Instituto Nacional de Industria. Elle fut maintenue jusqu'en 1982 sous l'égide du géant italien Fiat, et est devenue depuis 1988 la filiale espagnole du groupe allemand Volkswagen AG.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } // ]]></script>

    Historique 

    C’est en 1949 que l'État Espagnol demande l’aide de Fiat, déjà présent en Espagne pour la construction d'avions de chasse, pour créer une industrie automobile nationale. SEAT est alors créée officiellement en 1950 grâce à l'association de l’Instituto Nacional de Industria (INI), un pool bancaire et surtout au constructeur italien FIAT. Les premiers bâtiments sont construits à Barcelone, Zona Franca et les outillages des lignes de production, en provenance directe de Fiat Italie d'où sortira, le 13 novembre 1953, le premier modèle SEAT 1400, copie conforme de la Fiat 1400, qui à l’époque ne sera assemblé qu’au rythme de cinq véhicules par jour avant d’atteindre un seuil de production de 10 000 véhicules par an en 1956. Très rapidement, dès 1957, d'autres modèles de l'immense gamme Fiat viendront compléter l'offre Seat, comme la Seat 600 qui sera construite à plus de 800 000 exemplaires jusqu'en 1973.

    Au début des années 1970, SEAT devient la première entreprise industrielle espagnole et se place au huitième rang des constructeurs européens, avec une production de 300 000 véhicules par an et des exportations de près de 80 000.

    En 1981, suite à un grave différend avec l'État espagnol au sujet de la recapitalisation indispensable de Seat, le constructeur italien FIAT décide de céder sa participation de 37,5 % qu'il détenait dans le capital de SEAT à l’INI. Dès l’année suivante, l’entreprise espagnole, sans ressources et voyant son activité chuter fortement, développe une politique de partenariat avec Volkswagen en signant des accords de coopération industriels et commerciaux avec le constructeur allemand qui lui fera fabriquer, sous licence, des modèles destinés au marché espagnol.

    SEAT commercialisera les véhicules de la marque allemande en Espagne, Volkswagen acceptera de délocaliser une partie de sa production dans les usines espagnoles. L'État espagnol sera obligé d'injecter plus de cinq fois le montant de ce qu'il aurait dû investir avec Fiat. Cette politique se solde par une prise de contrôle de SEAT par son partenaire : en 1986, Volkswagen AG acquiert 51 % du capital de SEAT, puis porte cette part à 75 % à la fin de cette même année avant de la filialiser à 100 % en 1990. Le groupe investit alors dans un nouveau site de production, à Martorell, qui est aujourd’hui le plus moderne et le plus productif d’Espagne (la productivité y est de 20 véhicules par jour par employé).

    Pourtant, malgré ces atouts et le succès commercial de certains modèles, notamment la Toledo et l'Ibiza, SEAT est une entreprise déficitaire. À la suite d’un prêt de la banque européenne d’investissement et d’aides du gouvernement espagnol en 1993, qui durant deux ans entretiendront un rude conflit avec la commission de l’Union européenne d’une extrême vigilance vis-à-vis des aides publiques, Volkswagen a accepté de lancer un plan d’investissements en vue de redresser la situation de sa filiale.

    Cette politique a porté ses fruits dans la mesure où après un léger bénéfice en 1996, le redressement s’est confirmé en 1997, SEAT réalisant un bénéfice net de 430 millions de francs pour un chiffre d’affaires de 30 milliards. Ces bons résultats ont convaincu la maison mère d’investir de nouveau près de 145 milliards de francs sur la période de 1998 à 2002 dans le site espagnol qui représente aujourd’hui près de 30 % du marché domestique espagnol.

    Mais ce redressement financier a été de courte durée et VW songe, depuis le rachat de Škoda en République tchèque, à se séparer de son encombrante filiale espagnole. Des rumeurs persistantes ont même circulé en début d'année 2006 concernant une cession des usines Seat à Fiat.

    En 2007, Seat a dégagé un bénéfice net de 170 millions d’euros, après avoir accusé une perte de 49 millions d’euros un an plus tôt, sur un chiffre d’affaires de près de 6 milliards d’euros, en hausse de 1,5 %. Le bénéfice opérationnel de 8 millions d’euros annoncé par Volkswagen pour la marque s’est établi à 44 millions d’euros selon les normes comptables espagnoles, après avoir affiché une perte de 92 millions d’euros en 2006.

    Infrastructures de SEAT [modifier]

    Usines [modifier]

    Centre technique [modifier]

    Centre de prototypes [modifier]

    Chiffres:

    • Superficie occupée: 16.850 m².
    • Employés: 300
    • Activités:
    • Prototypes virtuels
    • Modèle de Contrôle de Dates
    • Élaboration de Milieu et Pièces de Prototypes
    • Construction de Prototypes et Véhicules de Presse
    • Analyses et Optimisation de Série

    SEAT Service [modifier]

    Chiffres:

    • Superficie: 8.124 m².
    • Employés: 17000
    • Cours: plus de 120 cours différents disponibles.
    • Journées de formation: plus de 40.000 au niveau mondial.
    • Parc de véhicules à organiser: plus de 4.000.

    Gearbox del Prat (Usine Boîte de vitesses groupe Volkswagen) [modifier]

    Chiffres:

    • Production annuelle: 450.000 boîtes de vitesses.
    • Capacité de production: 2.500 boîtes de vitesses par jour.
    • Clients: Volkswagen, Audi, SEAT y Skoda.
    • Superficie: 155.000 m² / 85.765 m² (ateliers).
    • Employés: 971.

    Pièces de rechange d'origine [modifier]

    Chiffres:

    • Superficie: 75.000 m².
    • Employés: 205.
    • Références en stock: 150.000.
    • Lignes desservies demandé an un an: 8 millions.
    • Clients en Espagne et au Portugal: 723 concessionnaires.
    • Références en stock: 150.000.
    • Clients dans tout le monde: 58 importateurs.

    Centre de design SEAT [modifier]

    SEAT a inauguré le 30 octobre dernier le SEAT Design Center, le seul centre intégral du genre en Espagne à se consacrer entièrement à l’industrie automobile.

    Le bâtiment qui l’abrite, situé au sein du Centre technique de Seat, se veut le complexe de création le plus moderne du moment dans le secteur automobile et permet à la compagnie de mieux mettre à profit les synergies dans le domaine des activités de Recherche et Développement (R&D) afin de stimuler le design, l’un des principaux signes distinctifs de la marque automobile espagnole.
    La cérémonie d’inauguration officielle a été présidée par José Montilla, chef du Gouvernement catalan, et a eu lieu en présence d’autres personnalités, parmi lesquelles Josep Huguet, ministre catalan de l’Innovation, des Universités et des Entreprises, et les bourgmestres des communes où se situent les installations de SEAT, en plus d’une forte délégation du monde des affaires et du monde syndical.
    Le président de SEAT, Erich Schmitt, a souligné l’importance du SEAT Design Center par l’investissement qu’il représente pour le futur de l’entreprise. « Ce centre constitue l’un des nombreux exemples de notre engagement permanent en faveur de la qualité de nos produits. Il constitue aussi un motif de fierté pour l’ensemble du personnel de la compagnie, dans la mesure où il trouve les idées qui deviendront les modèles SEAT de demain, avec lesquels la marque va poursuivre sa croissance durable dans le segment des véhicules sportifs au design affirmé », a déclaré M. Schmitt.
    L’inauguration de ce bâtiment a eu lieu huit mois seulement après la pose de la première pierre par le Premier ministre espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero. Couvrant une superficie totale de 5.600 m2, le nouvel immeuble se signale par son design novateur, fidèle à l’esprit avant-gardiste de la marque, et par sa grande flexibilité d’utilisation.

    Un effort d’investissement constant

    Le nouveau complexe, qui constitue un énième exemple du constant effort d’investissement consenti par Seat en matière de Recherche et Développement, est un bâtiment conçu par et pour des designers. Ainsi que l’on pouvait s’y attendre, le concept original est l’œuvre du chef du design de SEAT, le Belge Luc Donckerwolke, qui a tenu à faire de cet édifice l’incarnation de la fonctionnalité, appliquant le principe de la protection de l’extérieur et de la transparence à l’intérieur.
    Le design architectural du bâtiment – un carré à l’intérieur d’un autre carré – remplit son rôle premier, celui de la préservation complète de la confidentialité vis-à-vis de l’extérieur, tout en permettant l’entrée de la lumière grâce à une cour intérieure à ciel ouvert. La lumière est également filtrée par le revêtement métallique de l’édifice, qui comprend un système de lattis d’inspiration typiquement méditerranéenne grâce auquel on peut voir ce qui se passe à l’extérieur, mais pas l’inverse.
    Clin d’œil au caractère high-tech et industriel du complexe, des matériaux tels que des tôles, du métal et du verre ont été utilisés pour sa construction. Le verre prédomine dans le design intérieur, composé d’une structure diaphane qui assure une interconnexion visuelle propice à des rapports plus étroits et à une meilleure communication entre les membres du personnel dans les processus de création et de production.
    C’est précisément cette idée qui devait s’exprimer : la mise en abyme du processus de design. Dans cette optique, l’espace a été réparti en quatre zones : les idées (le design), la création (la construction), la présentation physique et la présentation virtuelle du véhicule. Toutes ces activités interagissent grâce au patio, évocateur d’un cloître par sa disposition.

    Des ingénieurs et des designers originaires des cinq continents

    Le SEAT Design Center représente les dernières technologies au service d’une nouvelle philosophie de design qui recherche la pureté des lignes, des matériaux et de l’architecture. Quelque chose qui s’est déjà matérialisé dans le concept-car Seat Tribu Concept, dont le processus créatif a couru parallèlement à celui de la construction du bâtiment lui-même, et qui donne un avant-goût des futurs modèles SEAT.
    Mais ce nouveau complexe, qui peut accueillir une centaine d’ingénieurs, de designers et de modélistes hautement qualifiés venus du monde entier, ne verra pas seulement la naissance des produits de la marque espagnole : le Groupe Volkswagen dans son intégralité bénéficiera de ses services.
    La construction de cet édifice est le premier investissement réalisé par la compagnie dans le cadre de sa stratégie à court terme avec en vue l’horizon 2018, date à laquelle les ventes de la marque devraient s’élever à 800.000 unités par an.

    Garanties [modifier]

    Garanties sur le véhicule.

    • 2 ans sur le véhicule, sans limitation de kilométrage : tous les frais de pièces et de main-d’œuvre seront à notre charge si un défaut de construction devait se manifester sur votre SEAT, pendant les 2 années qui suivent sa livraison.
    • 3 ans sur la peinture de la carrosserie (excepté SEAT Alhambra) : si un défaut de peinture devait apparaître dans les trois années qui suivent la livraison de votre SEAT, il y sera remédié sans frais pour vous, pour autant que votre voiture ait été réparée, en cas d’accident, selon les normes SEAT.
    • 12 ans contre toute perforation de la carrosserie due à la rouille. Par rouille nous entendons la perforation de la tôle de l’intérieur vers l’extérieur. Ce défaut bénéficie d’une garantie de 12 ans (6 ans sur SEAT Alhambra).


    Garantie sur réparation.

    • 2 ans sur toutes les réparations facturées (pièces et main-d’œuvre) : toute réparation effectuée avec des pièces d’origine par un Partenaire Service SEAT bénéficie d’une garantie totale de deux ans.

    Recyclage des véhicules en fin de vie [modifier]

    RECYCLAGE DES VEHICULES HORS D'USAGE

    1. Directive Européenne sur les véhicules hors d’usage La directive sur les véhicules hors d’usage (2000/53/CE) adoptée le 18 septembre 2000 a élaboré des normes communes à l’ensemble des pays européens pour la gestion des véhicules hors d’usage. Les principaux points de la traduction en droit français de cette directive sont les suivants :

    • Création et mise en place de systèmes de collecte des véhicules hors d’usage et de valorisation des matériaux, à grande échelle, pouvant être accessibles à tous les propriétaires de véhicules.
    • Accueil des véhicules hors d’usage dans des installations de traitement autorisées et émission d’un certificat de destruction du véhicule.
    • Une procédure sans que le propriétaire du véhicule en supporte les frais dans la mesure où les principaux composants sont présents sur le véhicule hors d’usage livré à un broyeur agrée.
    • Élaboration d’une procédure de traitement des véhicules hors d’usage satisfaisant à des exigences environnementales élevées. Au 1er janvier 2015 au plus tard, 95% du poids total du véhicule devront pouvoir être réutilisés ou recyclés.
    • Afin de réduire la production de déchets automobiles nocifs, il est essentiel, dès la conception, de réduire au maximum l’utilisation de substances dangereuses. Des restrictions et des interdictions s’appliquent pour les métaux lourds – plomb, cadmium, chrome hexavalent et mercure.

    Le texte complet de la directive européenne sur les véhicules hors d’usage 2000/53/CE est disponible en plusieurs langues sur le portail Internet de l’Union européenne.

    2. La chaîne du recyclage automobile La chaîne de recyclage automobile française est constituée de démolisseurs et des broyeurs. Pour y pendre part, ceux-ci doivent obtenir auprès des autorités un agrément spécial VHU. Les agréments ne sont attribués qu’à des entreprises qui assurent la dépollution, c'est-à-dire l’enlèvement des fluides et de la batterie des VHU, avant toute autre intervention. En tant que centre d’accueil agréé, un démolisseur est autorisé à refuser les VHU incomplets ou ayant subi des transformations. Par contre, un broyeur agrée ne peut pas refuser l’accueil d’un VHU à son possesseur. Conformément à la loi, le broyeur a une obligation de résultat (recycler 85% en 2007 et 95% en 2015 du poids d’un VHU) d’où un risque de déficit financier. Dans cette éventualité, c’est aux constructeurs automobiles concernés de combler ces pertes. C’est une des raisons pour lesquelles ceux-ci s’intéressent en priorité à l’activité du Broyage.

    3. La collecte des VHU Soucieux de prendre ses responsabilités dans le traitement des VHU de la marque, SEAT a formalisé sa stratégie, « le Pacte Recyclage VHU », par l’établissement des relations contractuelles avec des entreprises ciblées. Ainsi, l’ensemble des flux de VHU, que ce soit ceux des assurances, des particuliers, des réseaux agrées, des garages indépendants ou d’autres sources, pourront être traités et suivis jusqu’à la destruction, en conformité avec la loi. Pour le flux issu du réseau agrée SEAT, un transfert via des entreprises de démolition automobile a été privilégié. Une plateforme informatique sur Internet (www.autoeco.com) assure les liaisons avec tous les maillons de la chaîne de recyclage des VHU.

    4. Traçabilité des véhicules hors d’usage (VHU). La première étape du processus de valorisation des véhicules hors d’usage est leur remise dans un centre de d’accueil autorisé (démolisseur ou broyeur). En France, la loi n’autorise pas un distributeur agréé à prendre en charge des VHU. Pour pallier cette restriction, le distributeur doit se voir confier par un « mandat » la responsabilité d’engagement du véhicule dans la filière autorisé donné par le possesseur d’un VHU. Il s’engage ainsi à prendre en charge la traçabilité physique et administrative au nom du possesseur initial. Il doit en conséquence, assurer le retour des documents signés par le centre d’accueil agréé (à l’entrée de la filière) et par le broyeur (après destruction du VHU) à celui-ci. Un dossier administratif doit être impérativement constitué. Il comprend les documents suivants :

    • Carte grise (barrée, coint découpé, portant l’indication « pour destruction »),
    • Certificat de situation (de non gage),
    • Mandat Charteco VHU, édité par GVF (dûment complété),
    • Certificat de cession (signé par le client uniquement, case « pour destruction… » cochée !),
    • Le bon d’enlèvement correspondant au VHU, signé par le collecteur qui a effectué le transport vers un démolisseur ou un broyeur agréé.

    Les copies des ces documents doivent se trouver dans le dossier classé chez le distributeur. Les originaux suivront le véhicule jusqu’à sa destruction. La liste des établissements autorisés et agrées SEAT est disponible à l’adresse Internet (www.autoeco.com)

    Après l’enregistrement des données concernant le véhicule, la batterie est retirée et désactivée/les airbags déclenchés. On procède alors à la vidange de l’ensemble des fluides contenus dans le véhicule (carburant, huiles, liquide de freins, liquide de refroidissement et fluide du système de climatisation).

    Le programme des pièces détachées constructeur va au-delà du recyclage. Le programme des pièces détachées constructeur est respectueux de l’environnement ; il limite l’impact environnemental en réduisant les déchets, la production de chaleur excessive et la pollution de l’eau liés à la fabrication de pièces neuves. Ce programme va au-delà du recyclage. Les sous-ensembles et les pièces récupérés, lorsque cela est possible et économiquement viable, ne sont pas mis au broyeur mais remises en état pour être réutilisés. Ce programme de pièces détachées constructeur couvre aujourd’hui plus de 800 références. Il vise surtout le parc roulant plus âgée. Suite au lancement de nouveaux modèles et grâce à l’utilisation de méthodes toujours plus innovantes pour la valorisation des pièces détachées, ce programme ne cesse de s’étoffer.

    Recyclage des catalyseurs Le Groupe Volkswagen exploite son propre centre de recyclage de catalyseurs à Kassel en Allemagne. SEAT France, dans le cadre de son programme de recyclage des pièces détachées, vient s’intégrer à ce processus de recyclage de haute performance portant sur la récupération des catalyseurs hors d’usage, défectueux ou rejetés lors de métaux ferreux, mais également les métaux précieux comme le platine, le rhodium et le palladium sont récupérés et réutilisés pour la production de nouveaux catalyseurs. Ce recyclage des métaux précieux contribue à la protection de l’environnement et permet d’assurer la fourniture de ces matières premières au sein du groupe Volkswagen.

    5. Informations concernant le démontage des pièces à des fins d’utilisation ou de recyclage Afin de simplifier et d’optimiser le recyclage des véhicules hors d’usage, Å koda et 25 autres constructeurs automobiles internationaux utilisent le logiciel « IDIS » (IDIS est l’acronyme de « International Dismantling Information System » système international d’information pour le désassemblage). IDIS est actuellement disponible en 21 langues et couvre 46 000 sous-ensembles pour plus de 900 modèles de véhicules. Outre cette base de données importante, IDIS contient également des instructions de démontage avec des spécifications sur les matériaux, des indications relatives au poids et diverses informations concernant la valorisation des véhicules hors d’usage. Les centres de traitement peuvent avoir un accès en ligne et peuvent également acquérir le logiciel auprès du consortium IDS. Il est également prévu à l’avenir, dans le cadre de la valorisation des véhicules hors d’usage, de procéder au traitement des airbags et des prétensionneurs de ceintures de sécurité. Pour pouvoir manipuler en toute sécurité les éléments pyrotechniques, il est nécessaire, d’une part, de posséder le savoir-faire nécessaire et, d’autre part, de disposer des outillages appropriés. Pour cette raison, l’industrie automobile a développé un outillage de désactivation des composants pyrotechniques qui permet de déclencher en toute sécurité tous les composants pyrotechniques. Des informations détaillées relatives à la manipulation et au traitement des airbags et des prétensionneurs de ceintures de sécurité ont également été intégrées dans IDIS.

    Comité éxécutif [modifier]

    • Erich Schmitt, président de SEAT, S.A.
    • Frank Bekemeier, vice-président Exécutif de l'Investigation et du développement.
    • Jan-Henrik Lafrentz, vice-président exécutif des Finances
    • Ramón Paredes, vice-président exécutif des ressources humaines.
    • Berthold Krüger, vice-président exécutif commercial
    • Wolfram Thomas ,vice-président exécutif de la production
    • Francisco Javier García Sanz, président du Conseil d'Administration de SEAT, S.A.


    Modèles en production SEAT Ibiza IVSEAT IV EcoMotiveSEAT Ibiza SCSEAT Ibiza IV CUPRASEAT Ibiza IIISEAT Ibiza III EcoMotiveSEAT Córdoba IISEAT León IISEAT León II EcoMotiveSEAT AlteaSEAT Altea XLSEAT Toledo IIISEAT ExeoSEAT Exeo STSEAT Altea FreetrackSEAT Alhambra
    Anciens modèles construits sous licence FIAT SEAT 1400SEAT 600SEAT 1500SEAT 850SEAT 850 SportSEAT 124SEAT 1430SEAT 124 SportSEAT MallorcaSEAT 127SEAT 132SEAT 133SEAT 131SEAT 1200 SportSEAT 128SEAT RitmoSEAT PandaSEAT RondaSEAT TransSEAT Fura
    Anciens modèles SEAT Ibiza ISEAT MalagaSEAT MarbellaSEAT TerraSEAT Toledo ISEAT Ibiza IISEAT IncaSEAT Córdoba ISEAT ArosaSEAT León ISEAT Toledo II
    Prototypes
    et concept-cars
    SEAT Proto CSEAT Proto TLSEAT Cupra GTSEAT BoleroSEAT FormulaSEAT SalsaSEAT Salsa EmociónSEAT Arosa City CruiserSEAT Arosa RancerSEAT TangoSEAT Altea PrototipoSEAT Toledo PrototipoSEAT León PrototipoSEAT Altea FRSEAT Ibiza VaillanteSEAT Altea Freetrack PrototipoSEAT Tribu ConceptSEAT CoupeSport Bocanegra
    Liste des modèles SEAT

    Modèles actuels 

    Modèles à venir 

    • SEAT Ibiza IV:
      • FR
      • CUPRA
    • SEAT City (Nom non officiel) remplaçante de la SEAT Arosa qui aura comme base technique commune de la Volkswagen lUPo (concept car UP).
    • Nouvelle SEAT Alhambra
    • SEAT Tribu, un SUV.

    Actualités sur SEAT 

    2008:

    • Le 25 janvier, SEAT fête sa seize-millionième voiture produite dans l’histoire de Seat.
    • Le 29 janvier le PDG de SEAT, annonce sur un magazine que le but de SEAT est de doubler la production en 10 ans. Aujourd'hui elle est de 400.000 pour passer à 800.000 en 2018. Ainsi la gamme actuelle de 7 modèles passera à 15 modèles en 2012. SEAT va également baisser le temps de productivité, ce qui a déjà été mis en place sur la Nouvelle Ibiza IV. Elle a deux carroseries distinctes, une en 5 portes et une en 3 portes ("Sport Coupé").
    • 29 janvier.Un nouveau projet de Seat qui prévoit de couvrir la demande énergétique des installations (estimées à 1.3 millions de kilowatts/heure), un objectif à atteindre dès cette année quand 206 000 mètres carrés du site de Martorell auront été recouverts de cellules photovoltaïques. Le constructeur automobile a dévoilé son projet colossal à l’occasion de la présentation de la seconde version de sa gamme écologique (Leon Ecomotive) mise en vente d’ici quelques jours. L’installation des premières plaques photovoltaïques débutera dans les prochaines semaines. La compagnie table sur une économie d’émissions dans l’atmosphère de l’ordre de 11 700 tonnes de dioxyde de carbone par an. En effet à terme toute l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’usine sera solaire. L'usine de SEAT sera alors l'usine automobile la plus productive d'energie solaire.
    • Le 22 février, SEAT fête les 15 ans de l'usine SEAT.
    • Le 4 mars , SEAT présente officiellement un nouveau concept-car ,au salon de Genève 2008, nommé Seat CoupeSport "Bocanegra" qui présente le nouveau style de SEAT ainsi que la silouette de la prochaine SEAT Ibiza.
    • 20 mars . Seat a vendu 431 000 voitures dans le monde en 2007, dont 90 % en Europe.

    M. Schmitt estime que la marque offre un fort potentiel de croissance en Europe de l’Est et en Amérique latine, notamment, mais aussi en Chine, où le constructeur pourrait s’appuyer sur Volkswagen. Seat ouvrira huit concessions en Russie cette année, portant son réseau à dix établissements, et pourrait prochainement démarrer la production de véhicules au Mexique en utilisant les installations locales du groupe. Afin de mener à bien la stratégie d’expansion de Seat, M. Schmitt cherche à accroître les capacités de production de l’entreprise ; l’usine de Martorell pourrait notamment voir ses capacités portées de 550 000 à 600 000 unités par an.

    • 28 mars . La filiale espagnole de Volkswagen a renoué un an plus tôt que prévu avec les bénéfices : en 2007, Seat a dégagé un bénéfice net de 170 millions d’euros, après avoir accusé une perte de 49 millions d’euros un an plus tôt, sur un chiffre d’affaires de près de 6 milliards d’euros, en hausse de 1,5 %. De nouveaux modèles contribueront à la hausse annoncée des ventes, notamment une grande berline qui sera commercialisée avant le printemps 2009. Seat prévoit 15 nouveautés d’ici à trois ans et a obtenu l’aval du groupe Volkswagen pour lancer 2 à 3 modèles par an, dans le cadre de son offensive dans le produit. L’objectif de la marque est de proposer, à terme, une qualité Audi à des prix Seat et de rivaliser avec sa consoeur tchèque Skoda.
    • 2 avril. SEAT présente en avant première la nouvelle Seat Ibiza IV.
    • 3 Octobre. SEAT présente en avant première la nouvelle Seat Exeo au salon de Paris.

    Données chiffrées 

    Chiffres des ventes par pays 

    Unité par pays/classement par pays/(progression)


    France Espagne Portugal Allemagne Royaume Uni Italie Belgique Suisse Europe
    Février 2008 2 595 +24,8% 11 962 1 011 3 620 2 631 2 510 1 475 +46,3% 490 +26,6% 29 603
    Mars 2008 3 604 -5,7% 11 224 -23,9% 1 714 +50,1% 4 509 -23,7% 6 881 +3,2% 2 733 -21,98% 1 188 -2,8%

    Part des ventes par modèles/moteurs/finitions 

    SEAT ALTEA 

    • Les ventes d'Altea en France sur les 6 premiers mois de l'année 2007 :
    • 2470 Altea, soit 14.70% la part de marché de l'Altea dans la gamme Seat
    • 16.11 % de motorisations essence, 83.89 % de motorisation diesel
    Reference Rebel Stylance Black and White Stylance Plus FR
    18,64% 42,49% 33,70% 0,67% 1,82% 2,68%

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :