• Aston Martin -Vanquish-

    Présentation de la (Aston Martin Vanquish)v12

    Aston Martin V12 Vanquish
    Aston Martin V12 Vanquish
    Constructeur : Aston Martin
    Classe GT
    Carrosseries Coupé
    Performances
    Motorisations Essence V12 5,9 L
    Puissance (ch) 465 ch
    Couple 556 Nm soit 56,7 Nm
    Vitesse maximale 306 km/h
    Accélération 0 à 100 km/h en 4,7 s
    Émission de CO2 396[1] g/km
    Transmission Propulsion
    Semi-automatique 6 rapports
    Dimensions
    Longueur 4 665 mm
    Largeur 1 719 mm
    Hauteur 1 143 mm
    Poids 1 820 kg
    Aston Martin V12 Vanquish
    Aston Martin V12 Vanquish

    L'Aston Martin V12 Vanquish est une automobile de la marque Britannique Aston Martin, présentée pour la première durant l'automne 2000, et commercialisée pendant l'été 2001.

    Avec ce nouveau modèle, Aston Martin se dote d'un véhicule capable de rivaliser avec les GT les plus performantes du marché. En effet, même si l'Aston Martin V8 ou la Vantage possédaient les performances nécessaires, leur technologie était dépassée. La Vanquish doit mêler le meilleur des deux, une technologie de pointe dans un véhicule artisanal construit à Newport Pagnell. Ce modèle remplace donc la V8 dans les ateliers traditionnels de la marque et est construite à la main. C'est pourquoi la production sera limitée à 300 exemplaires par an, versions coupé ou coupé 2+2 confondues. Les ateliers ont toutefois été largement modernisés afin de garantir un haut niveau de qualité.

    <script type="text/javascript"></script>

    Design 

    La ligne est née sous le crayon de Ian Callum, "papa" de la DB7 et de la Project Vantage à laquelle la Vanquish doit l'essentiel. La ressemblance avec la DB7 est frappante, mais la Vanquish paraît nettement plus puissante, là où la DB7 se fait élégante et racée. On retrouve naturellement la calandre traditionnelle, ainsi que les écopes d'air sur les ailes avant. Avec ce design, c'est clairement la lignée des DB4, 5 et 6 qui est mise en valeur, tandis que la lignée des DBS, V8 ou Virage est écartée. L'arrière plus massif que celui de la DB7 traduit la puissance de l'engin, bien campé sur ses roues de 19", chaussant des Yokohama 255/40 ZR à l'avant et 285/45 à l'arrière (avec contrôle en continu de la pression). Les disques de frein sont ventilés et perforés avec un diamètre de 355 mm à l'avant et 330 mm à l'arrière.

    Habitacle 

    À l'intérieur, l'ambiance et l'odeur du cuir rappellent la tradition britannique malgré une touche de modernité, remplaçant le ronce de noyer par de l'aluminium. La Vanquish affirme ainsi sa sportivité. Le futur acquéreur peut aussi choisir sa couleur de carrosserie, le cuir Connolly et les garnitures intérieures ainsi que la moquette Wilton.

    Un énorme bouton "start engine" permet de faire rugir le V12, la boîte de vitesse (automatique) est quant à elle très bien intégrée étant donnée que le levier de vitesse cède sa place à 4 boutons: P(parking), R(reculer), N(neutre), D (Drive)

    Technologie 

    Avec la Vanquish, Aston Martin abandonne le V8, et se dote d'une gamme entièrement composée de modèles V12. D'une cylindrée de 6.0l, il s'agit ici d'une évolution du V12 de la DB7 Vantage, qui développe 466 ch. Il est associé à une transmission manuelle 6 rapports commandée séquentiellement au volant. L'accélérateur est électronique (drive-by-wire). La transmission, développée par Magneti-Marelli et Ford autorise des changements rapides, ainsi qu'un fonctionnement automatique. Comme sur la Project Vantage, la V12 Vanquish reçoit une structure construite dans les matériaux les plus modernes, puisqu'elle associe l'aluminium à la fibre de carbone et d'autres matériaux composites. L'aérodynamique est soignée, avec en particulier un soubassement plat créant un effet de sol, et assurant un meilleur appui à hautes vitesses. Malgré l'utilisation de matériaux légers, la Vanquish est lourde et ses performances sont à peine supérieures à celle de la DB7 Vantage. Mais, son comportement routier majestueux est toutefois nettement supérieur, ainsi que le niveau de sécurité. La coque en carbone assure une cellule de survie très rigide.

    Filmographie 

    Fiche Technique 

    Motorisation 

    • Type  : 12 cylindres en V à 60°
    • Soupapes par cylindre  : 4
    • Matériaux (culasse/bloc)  : Alliage léger / Alliage léger
    • Position  : Longitudinale avant
    • Distribution  : 2 × 2 ACT (chaînes)
    • Alimentation  : Gestion électronique intégrale double Visteon PTEC
    • Cylindrée  : 5 935 cm³
    • Alésage x course  : 89 × 79,5 mm
    • Rapport volumétrique  : 10,5
    • Puissance maxi  : 466 ch à 6 500 tr/mn
    • Couple maxi  : 560 Nm à 5 000 tr/mn
    • Puissance spécifique  : 77,5 ch/L
    • Couple spécifique  : 94,2 mkg/L

    Transmission 

    • Type  : Propulsion
    • Rapports  : 6, séquentielles, semi-automatiques
    • Autobloquants  : En série + antipatinage

    Châssis

    • Suspensions avants  : Triangles superposés, barre stabilisatrice
    • Suspensions arrières  : Triangles superposés, barre stabilisatrice
    • Freins avants  : Disques ventilés percés (355 mm)
    • Freins arrières  : Disques ventilés percés (330 mm)
    • Antiblocage  : En série
    • Direction  : Crémaillère, assistance variable
    • Tours de volant  : 2,73

    Dimensions 

    • Longueur x Largeur x Hauteur (mm) : 4 665 x 1 719 x 1 143
    • Empattement  : 2 690 mm
    • Jantes avants  : 9" x 19"
    • Jantes arrières  : 10" x 19"
    • Pneumatiques avants  : 255/40 ZR 19
    • Pneumatiques arrières  : 285/40 ZR 19
    • Capacité réservoir  : 80 L

    Poids 

    • Poids constructeur  : 1 820 kg
    • Rapport poids/puissance  : 3,96 kg/ch

    Performances 

    • Vitesse maxi  : 309 km/h
    • 0 à 100 km/h  : 4,7 s

    Consommation 

    • Conduite sportive  : 28,5 L/100 km
    • Autonomie (conduite sportive) : 340 km

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :