• Citroen Saxo

    Citroën Saxo

    Citroën Saxo
    Citroën Saxo
    Constructeur : Citroën
    Classe polyvalente
    Carrosseries Berline 3 et 5 portes
    Performances
    Motorisations essence 1,0 de 50 ch 1,1 de 60 ch 1,4 de 75 ch 1,6 de 90 ch 1,6 de 100 ch 1.6 16v de 120 ch
    Diesel 1 527 (58 ch) Electrique 20kw de 1600trs/mn à 5500trs/mn (20 batteries = 90 km/h en pointe ou 90 km d'autonomie)
    Émission de CO2 138 à 201[1] g/km
    Transmission Traction
    Dimensions
    Longueur 3720 mm
    Largeur 1600 mm
    Hauteur 1360 mm
    Poids 860 kg

    La Citroën Saxo est un modèle d'automobile du segment B produit par le constructeur automobile français Citroën.

    Elle a été produite sur le site d'Aulnay-sous-Bois et dans l'usine située à Mangualde au Portugal en version 3 et 5 portes. Elle a été présentée pour la première fois en 1996 au Salon de Genève. La Saxo étonne le public de Citroen qui n'y voit qu'une Peugeot 106 restylée et rebadgée. Les premiers exemplaires seront distribués en février 1996 et elle ne sera alors disponible qu'en version 3 portes. Il faudra aussi attendre le mois de mai pour voir apparaître les premières Saxo équipées d'un moteur diesel puis la saxo VTR équipée du 1.6 8S de 90ch. En juillet, les modèles 5 portes deviennent disponibles et la version VTS à caractère résolument sportif, équipé d'un moteur 1.6l 16 soupapes d'une puissance de 120ch fait son apparition.

    Saxo phase 2

    Fin 1997, la Saxo a eu un léger restylage : calandre nouvelle, plus ouverte que l'ancienne pour répondre à un problème de refroidissement du moteur et modification de l'apparence des feux arrières, plus clairs. La version "Exclusive", le haut de gamme chez Citroën est désormais disponible. Ce restylage intervient également pour la différencier de la peugeot 106. En effet cette "ressemblance" lui cause du tort depuis le début de sa carrière et Citroën est bien obligé d'admettre que le succès tarde à venir.

    Mais c'est en 2000 qu'intervient celui qui lui changera radicalement la face. Les projecteurs qui rappelaient ceux de l'AX sont abandonnés au profit de ceux en forme d'amande que l'on redécouvrira quelques mois plus tard sur la Xsara phase 2. Le capot intègre désormais 2 nervures ainsi que la nouvelle calandre. Les feux arrières deviennent rouge et blanc (gris auparavant). À partir de ce moment-là les jours de la Saxo sont comptés. 2002 voit l'apparition de celle qui sonnera le glas de la Saxo : la C3. Et en Juin 2003 la Saxo est arrêtée et vendue jusqu'à épuisement des stocks.

    Le diesel est un 1500 de 58 chevaux fiable et sympathique, sa transmission courte ainsi que sa boîte de vitesse bien étagée ne la cantonne pas à un usage citadin. Il n'est pas désagréable, la voiture étant légère. Son gros avantage réside dans sa sobriété : 5 l/100 km en moyenne.

    Discrète de ligne, plus en tous cas que la 106, la Saxo est une voiture volontaire. Confortable autant de sièges que de suspensions, elle est habitable et dispose d'un coffre plus vaste que celui de la 106. Son intérieur est normalement fini, plus moderne que celui de la 106. Son châssis est équilibré et lui garantit une tenue de route correcte; le comportement est précis, le train avant est bien guidé par une direction précise et plaisante lorsqu'elle est assistée. Légère, la voiture est à l'aise avec les 1.1 et l.5D, modestes en puissance mais suffisants. C'est avec les essence de 75 et 90 chevaux que la voiture montre des capacités routières très intéressantes, avec des performances élevées. La voiture est alors très vive et dynamique. Une version 1.0 de 50 chevaux non assistée jusqu'en 2000 existe aussi, c'est la version de base. Très dépouillée (moquette, allume cigare, vitres teintées et vitres arrières entrouvrables sur 3 portes), elle est moins homogène que les autres modèles de la gamme, sans être ridicule pour autant.

    La version sportive (VTS 16S) développe une puissance de 120 ch. Il existe plus exactement une finition typée sportive nommée VTS, cette version étant disponible en 3 motorisations essence :

    • 1.4L 16 soupapes de 75 ch
    • 1.6L 8 soupapes de 90 ch passé à 100 ch à partir du 1er janvier 2001
    • 1.6L 16 soupapes développant 120 ch.

    La 1.1i existe, en option (1500€uros), en motorisation bicarburation Essence+GPL, à noter la transmission automatique fût proposée en option tout d'abord sur les versions VSX 1600 8 soupapes puis proposée en option sur les versions 1400.

    <script type="text/javascript"></script>

    Saxo Kit-Car [modifier]

    Sébastien Loeb en Saxo S1600

    Citroën a engagé des Saxo Kit-cars, puis Super 1600 en championnat de France des Rallyes et en championnat du monde junior.

    L'auto débuta en 1997 avec Patrick Magaud. Sébastien Loeb en 2001, puis Daniel Sola en 2002 ont remporté le championnat du monde de rallye junior au volant de la Saxo S1600.

    Version VTS et série spéciale Newmorning [modifier]

    Saxo VTS

    La saxo VTS est une auto résolument typée sportive, dotée d'un châssis "joueur", de performance intéressantes et jouant particulièrement sur le rapport poids/puissance. La série spéciale "New Morning" se distingue de la VTS par son coloris extérieur "bi-ton" (gris quartz en haut, et gris orageux en bas), ainsi que par son intérieur "efka". Elle était vendue sensiblement moins cher que la VTS, pour un même niveau d'équipement.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :