• Peugeot 309

    Peugeot 309
    Peugeot 309
    Constructeur : Peugeot
    Production totale - exemplaires
    Classe compacte
    Carrosseries 3 et 5 portes
    Performances
    Motorisations E1/G1 : 1,118 et 1,294 l
    TU : 1,124 et 1,360 l
    XU Essence : 1,580 et 1,905 l
    XU Diesel : 1,769 et 1,905 L
    Transmission Traction
    Dimensions
    Longueur 4 050 mm
    Largeur 1 630 mm
    Hauteur 1 380 mm
    Poids 840 - 1005 kg
    Chronologie des modèles (1985 - 1993)
    Talbot Horizon
    Peugeot 306

    La Peugeot 309 est un modèle d'automobile sorti le 11 octobre 1985 et construite jusqu'en 1993 à l'usine de Poissy. Issu du prototype C28, ce modèle devait s'appeler Talbot Arizona, mais au vu de la mauvaise situation de la marque Talbot depuis son rachat par PSA, il fut décidé de la commercialiser sous la marque Peugeot, avec une numérotation à part du reste de la gamme : 309. Elle est basée sur une plateforme de 205 rallongée. Les portes sont d'ailleurs communes aux deux modèles.

    La voiture a subi deux phases d'évolution.

    • 1985 à juin 1989 : phase 1
    • Juillet 1989 à 1993 : phase 2

    La phase 1 est caractérisée par son design de tableau de bord, de feux arrières et de calandre à deux barrettes doubles, différents de la phase 2 (style est inspirée de la 405).

    La phase 2 reprend la calandre à barrettes simples du reste de la gamme Peugeot, une planche de bord plus harmonieuse, et surtout une bulle arrière mieux intégrée avec des charnières invisibles. Les feux arrières prennent la forme de ceux de la 405 et le seuil du hayon est abaissé jusqu'à la base de ces nouvelles optiques.

    La première phase était équipée des moteurs essence d'origine Talbot-Simca (1.1 et 1.3). Ces deux moteurs sont très robustes mais bruyants, et requièrent peu d'entretien. Il n'y a d'ailleurs pas de courroie de distribution, celle-ci étant remplacée par une chaîne.

    Le modèle SR était doté du moteur 1.6 XU51C d'origine Peugeot. Le modèle GTI était doté du moteur 1.9 XU Peugeot de 130 ch (le même que sur 205 GTI 1,9 l).

    Des moteurs diesel (XUD9 de 1,9 l) ont aussi été montés (GLD/GRD/SRD/XLD/XRD), ainsi que des turbo diesels (1.8TD sur SRDT). Une version entreprise (XAD 1.7L) a également été montée avec le moteur XUD7

    La gamme s'enrichit au millésime 1990 du modèle ultrasportif GTI16 développant 160 chevaux. En septembre 1992, les moteurs essence furent équipés de l'injection, et en 1993 du catalyseur qui a considérablement réduit la puissance des modèles GTI (130=>122 ch) et GTI16 (160=>148 ch).

    <script type="text/javascript"></script>

    Caractéristiques [modifier]

    • Moteurs disponibles : 1.1/1.3/1.6/1.9GT/1.9GTI avant juillet 1989 puis 1.1/1.4/1.6/1.7/1.9 après juillet 1989
    • Boîte de vitesses : BE1/4 ou BE1/5 puis BE3/5 (moteurs XU) et MA/4 ou MA/5 (moteurs TU)
    • Freins : disques à l'avant, tambours à l'arrière. Les modèles GTI et GTI16 sont équipés de disques ventilés à l'avant et de disques à l'arrière

    Le hayon arrière des premiers modèles n'a pas d'armature : le coffre arrière est collé directement sur la vitre arrière, elle même collée aux charnières. Cette conception pose aujourd'hui de sérieux problèmes de solidité.

    Déclinaisons [modifier]

    3 portes essence

    • XE/XA
    • XL/XL Profil
    • XR
    • XS
    • GTI
    • GTI 16

    5 portes essence

    • GE
    • GL/GL Profil
    • GR
    • SR
    • SX
    • GT
    • GTI

    Diesels

    • XAD
    • XRD
    • GLD
    • GRD
    • SRD
    • SRD turbo
    • GRXD

    Séries spéciales

    • Chorus
    • Green
    • Best Line
    • Graffic
    • Océane
    • Vital

    309 SR [modifier]

    Moteur : XU5-1C et 2C. 1,6l à carburateur simple puis double corps.

    Puissance : (1C)80 ch et (2C)92 ch.

    Références :

    • 10 CB 12 (3 portes)
    • 10 AB 12 (5 portes)

    Dernier millésime en injection et 89 ch

    309 GL Profil [modifier]

    Dérive du prototype Vera Profil. Moteur : Talbot E1 (avant 07/1989) puis Peugeot TU3.

    • Puissance E1: 65 ch
    • Puissance TU3 : 70 ch
    • Boite de vitesse : BE1/5 sur G1, MA/5 sur TU3
    • Poids : 850 kg

    Version au moteur très économique. Dotée d'éléments améliorant l'aérodynamique : becquet de coffre, enjoliveurs intégraux, carénage de bas moteur, pare-chocs obturé, absence d'essuie-glace arrière font baisser le Cx à 0,30 contre 0,33 pour la gamme normale.

    309 SX/XS [modifier]

    Sur la base des SR/XR, et pour remplacer la GT, Peugeot sort en 1989 les SX/XS, équipées du 1.6L XU52C, évolution du XU51C qui équipe la SR, mais avec un carburateur double corps, qui permet de disposer de 92CV(din) contre 80 précédement.

    Le passage à la phase 2 en juillet 1989 engendre une évolution moteur qui reprend alors le 1.9L de la GT, aussi en carburateur double corps, et dispose de 105 CV(din). L'évolution majeure sera l'adoption en 1992 de l'injection monopoint, qui fait gagner 5CV, suivie en 1993 de la catalysation, qui fera perdre les bénéfices en puissance de l'injection.

    Équipements [modifier]

    Extérieur [modifier]

    • Pare-chocs noirs avec inserts chromés
    • Spoiler avant type GTI
    • Projecteur additionnels longue portée
    • becquet de coffre
    • essuie-glace arrière
    • filet de caisse noir et rouge
    • filigrane SX ou XS sur les ailes avant, entre la roue et la porte, de couleur rouge ou noire.

    Intérieur [modifier]

    • Sièges type demi-baquet avec sellerie spécifique tissu
    • vitres avant électriques
    • Condamnation centralisée
    • direction assistée

    Série spéciale Best Line [modifier]

    Peugeot 309 Best Line
    Peugeot 309 Best Line vue arrière

    La Peugeot 309 Best Line est une version suréquipée issu de la 309 Phase II. Il s’agit d’une série spéciale dont le nombre est encore inconnu. Elle fut proposée à partir de juillet 1991.

    La Best Line est proposée en quatre motorisations, deux essences de 1360 cm³ et 75ch ou de 1580 cm³ et 92ch, un diesel de 1905 cm³ et 65ch et un turbo diesel de 1769 cm³ et 78ch. Elle était disponible en blanc Meije, rouge Vallelunga, gris Futura métallisé (en option) ou gris Magnum métallisé (en option). Elle était vendue entre 74 100 à 96 500 FF.

    Équipements supplémentaires [modifier]

    Extérieurs [modifier]

    • enjoliveurs intégraux (type XS/SX)
    • filet latéral (assorti à la couleur de la caisse)
    • pare-chocs noirs avec insert argenté
    • petit becquet arrière
    • essuie-glace arrière
    • essuie-glace avant avec position intermittente
    • sigles "Best Line" sur hayon et ailes avant
    • baguettes latérales de protection (style GTI avec insert argenté)

    Intérieurs [modifier]

    • sellerie en drap "Keene" (écossais)
    • volant à quatre branches type GTI (non cuir)
    • glaces teintées
    • appuie-têtes avant
    • glaces manuelles
    • pré-équipement radio
    • banquette arrière rabattable (50/50)
    • rhéostat d'éclairage du combiné
    • montre numérique
    • compte-tours
    • totalisateur journalier
    • vide-poche dans les portes avant
    • rétroviseurs extérieurs réglables de l'intérieur
    • condamnation centralisée
    • vitres arrières entrouvables (sur trois portes)
    • réglage lombaire du siège conducteur
    • console centrale
    • boîte à gant avec porte et éclairage
    • lecteur de carte à l'avant
    • éclairage de coffre

    Options disponibles [modifier]

    • direction assistée (sur 1.6 et 1.9D; série sur 1.8 TD)
    • projecteurs anti-brouillards
    • ceinture arrière centrale
    • peinture métallisée
    • toit ouvrant
    • autoradio (choix de trois modèles)

    Série spéciale Green [modifier]

    Peugeot 309 Green
    Enjoliveur d'origine Peugeot 309 Green
    Intérieur tissu écossais Peugeot 309 Green

    La Peugeot 309 Green qui fut proposée au public de 1989 à 1991. Le nombre d'exemplaires produits est inconnu.

    Une seule motorisation essence, avec les moteurs Talbot G1 65ch à distribution par chaîne sur la phase 1 et Peugeot TU3 70ch avec distribution par courroie crantée sur la phase 2, et une seule couleur, blanc Meije avec peinture intégrale (parechocs et enjoliveurs) étaient offerts aux acheteurs. La carrosserie était quant à elle disponible en 3 ou 5 portes.

    Équipements de série [modifier]

    Extérieur [modifier]

    • toit ouvrant panoramique fumé
    • enjoliveurs intégraux peints en blanc
    • filet décoratif latéral (rouge/vert)
    • pare-chocs blancs avec insert vert
    • becquet arrière
    • essuie-glace arrière
    • sigle "Green" sur le hayon
    • plaque interfeux blanche (uniquement sur phase1)
    • rétroviseurs réglables de l'intérieur

    Intérieur [modifier]

    • sellerie spécifique en tissu écossais
    • vitres électriques teintées
    • condamnation centralisée
    • pré-équipement radio
    • banquette arrière rabattable (en deux parties)
    • totalisateur journalier
    • horloge (pas de compte-tours)
    • vide-poche dans les portes avant
    • boîte à gant avec porte
    • lecteur de carte à l'avant

    Équipements supprimés par rapport aux finitions GR/SR [modifier]

    • pas de compte-tours
    • pas de console centrale longue
    • pas d'intermittence d'essuie-glaces avant
    • pas de baguettes de protection latérales
    • pas d'ouverture possible des vitres arrières (sur 3portes)

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique