• Volkswagen Touareg

     

    Volkswagen Touareg
    Volkswagen Touareg
    Constructeur : Volkswagen
    Classe SUV
    Carrosseries 5 portes, 5 places
    Performances
    Motorisations Essence :
    - V6 3.2 L
    - V6 3.6 L FSi
    - V8 4.2 L
    - V8 4.2 L FSi (non importé en France)
    - W12 6.0 L
    Diesel :
    - 5 cyl. 2.5 L R5 TDi
    - V6 3.O L TDi
    - V10 4.9 L Biturbo TDi
    - V10 4.9 L Biturbo R50 TDi
    Puissance (ch) 174 à 450 ch
    Puissance (kW) 128 à 331 kW
    Couple 305 à 866 Nm
    Vitesse maximale 188 à 250 km/h
    Accélération 0 à 100 km/h en 5,9 à 11,5 s
    Consommation 9,9 à 15,7 ℓ/100 km
    Émission de CO2 262 à 375 g/km
    Transmission Intégrale
    BVM à 6 vitesses
    BVA à 6 rapports
    Dimensions
    Longueur 4 754 mm
    Largeur 1 928 mm
    Hauteur 1 726 mm
    Empattement 2 855 mm
    Coffre 555 à 1 570 dm³
    Poids 2 214 à 2 602 kg
    Chronologie des modèles (2002 -)

    Le Volkswagen Touareg est un véhicule automobile 4x4 de luxe du constructeur allemand Volkswagen. Il a été construit en coopération avec Porsche dont le modèle Cayenne partage la plateforme même s'il existe de nombreuses différences de style, d'équipement et de technologie. Ce 4x4 est un SUV de luxe, qui n'a rien à envier en confort et en équipement à une berline de luxe, telles les Audi A8, Volkswagen Phaeton ou encore BMW Série 7. Le Touareg est le premier modèle de 4x4 luxe produit par le groupe VAG. Il est sorti en 2002. En mars 2007, il reçoit un restylage (assez léger : optiques, bas de carrosserie et quelques éléments intérieurs).

    La version Edition W12 Sport Edition TIP (pour Tiptronic) qui comporte 450 ch, pour une vitesse maximum de 250 km/h, bridée électroniquement, en fait le second véhicule 4x4 tout terrain de série le plus rapide et le plus puissant du marché derrière le Porsche Cayennne Turbo S qui atteint 270 km/h.

    Selon la version, la consommation mixte varie de 9,8 L au 100 km [1] à 15,9 L au 100 km [2].

    Le Touareg mène une carrière commerciale très honorable et se situe en troisième place des ventes du constructeur, après les berlines compactes Golf et Polo. Un nouveau modèle dénommé Tiguan, plus compact, moins cher et moins gourmand en carburant que le Touareg, est apparue courant 2008. Tout comme son grand frère, celui-ci connaît un démarrage des ventes très réussi.

     


    votre commentaire
  • Volkswagen Tiguan

    Volkswagen Tiguan
    Volkswagen Tiguan
    Constructeur : Volkswagen
    Années de production 2007 - ...
    Classe SUV compact
    Carrosseries 5 portes
    Performances
    Motorisations Essence ou Diesel
    Cylindrée De 1390 à 1984 cm³
    Puissance (ch) De 140 à 200 ch
    Couple De 240 à 350 Nm
    Vitesse maximale De 186 à 210 km/h
    Émission de CO2 De 182 à 213[1] g/km
    Transmission Traction / Intégrale
    Dimensions
    Longueur 4427 mm
    Largeur 1809 mm
    Hauteur 1670 mm
    Empattement 2604 mm
    Coffre De 470 à 1510 dm³
    Poids De 1546 à 1606 kg
    Chronologie des modèles (2007 - ...)
    Aucun
    Aucun



    Le Volkswagen Tiguan est une voiture de la catégorie des SUV compacts. Le Tiguan est produit par Volkswagen depuis 2007 et sa commercialisation a démarré à l'automne 2007.

    Cette voiture a remporté le volant d'or « Das Goldene Lenkrad » dans la catégorie des SUV.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } // ]]></script>

    Historique 

    Le Tiguan a été d'abord présenté début 2006 sous la forme d'un concept car : Concept A. Son prix de vente varie de 27500 euros à 36150 euros voire plus avec certaines options. Elle bénéficie des nouvelles options technologiques tel que le park-assist qui permet de laisser à l'ordinateur le soin de garer le Tiguan tout seul. Le Tiguan sera distribué en Afrique et Amérique du Nord.

    Le Tiguan est un SUV des villes mais n'oublie pas les chemins de traverses. Selon la critique automobile, le Tiguan saura être plus débrouillard qu'il n'y paraît de premier abord. Elle bénéficie même d'une version spécialement étudiée, appelée « Track & Field » avec un angle d'attaque de 28°. Le Tiguan a les avantages du Touareg, le grand SUV de Volkswagen : qualité de conduite, niveau de confort dans l'habitacle, à l'aise en ville ainsi qu'en pleine nature.

    Gamme 

    Motorisations 

    Le Tiguan a inauguré les nouveaux moteurs diesel à rampe commune, ou Common Rail en anglais, en délaissant les injecteurs pompes que Volkswagen ne pouvait plus soutenir seul le développement, trop coûteux et complexe. Tous sont équipés de filtre à particules.

    Moteur Type Suralimentation Cylindrée Puissance Couple Boîte Vitesse
    max.
    CV Malus
    écologique
    Moteurs Essence
    1.4 TSI
    4 cylindres en ligne - 16S 1 Turbo + Intercooler 1390 cm3 150 ch à 5800 tr/min 24,0 mkg à 1750 tr/min BM6 192 km/h 9 + 750 €
    2.0 TSI
    4 cylindres en ligne - 16S 1 Turbo + Intercooler 1984 cm3 200 ch à 6000 tr/min 28,0 mkg à 1700 tr/min BM6 210 km/h 13 + 1600 €
    Moteurs Diesel
    2.0 TDI
    4 cylindres en ligne - 16S 1 Turbo + Intercooler
    + FAP
    1968 cm3 140 ch à 4200 tr/mn
    170 ch à 4200 tr/min
    32,0 mkg à 1750 tr/mn
    35,0 mkg à 1750 tr/min
    BM6 186 km/h
    201 km/h
    9
    10
    + 750 €
    + 750 €

    Marketing 

    Son nom « Tiguan » a été choisi par les lecteurs d'un magazine spécialisé automobile allemand.

    • Le nom Tiguan est une combinaison de deux mots : Tiger et Leguan (tigre et iguane en allemand).
    • Les noms possibles étaient Namib, Rockton, Samun, Nanuk et Tiguan.

    La publicité pour son lancement tourne autour du thème de la jungle urbaine. Comme à son habitude Volkswagen a fait preuve d'humour pour faire connaître son nouveau produit.


    votre commentaire
  • Volkswagen Sharan

    Volkswagen Sharan
    Volkswagen Sharan
    Constructeur : Volkswagen
    Classe Grand monospace
    Carrosseries 5 portes
    Performances
    Puissance (ch) 89 à 201 ch
    Vitesse maximale 195 km/h
    Accélération 0 à 100 km/h en 11,9 à 15,2[1] s
    Émission de CO2 140[2] à 288[3] g/km
    Transmission 5 ou 6 vitesses manuelles
    5 vitesses automatiques (Tiptronic)
    Dimensions
    Longueur 4620 à 4634 mm
    Largeur 1810 mm
    Hauteur 1760 mm
    Empattement 2835 à 2841 mm

    Le Volkswagen Sharan est un véhicule automobile monospace du constructeur allemand Volkswagen.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } // ]]></script>

    Histoire 

    Le projet commun de construction des modèles Volkswagen Sharan et Ford Galaxy a commencé en 1991. Ces projets ont été fait pour des constructeurs voulant proposer des monospaces en Europe. Fin 1994, les fruits de ce projet entre Volkswagen et Ford a été révélé en 1995 à l'usine d'assemblage Autoeuropa à Palmela au Portugal[4].

    Volkswagen l'a grifée sous sa propre marque en 1996 en même temps que Seat avec la version Ahlambra. Chacun des trois modèles possède ses propres finitions extérieures (phares, boucliers, ...) et intérieures (pour la Ford).

    En 2007, la production annuelle était de 50 000 unités et celles-ci sont vendues en Europe, Afrique du Sud, certains pays asiatiques et latino-américains. Au Mexique, il est livré avec un moteur 1,8 L Turbo à 4 cylindres 150 ch avec une boite Tiptronic et en version Comfortline uniquement, il est aussi disponible en Argentine mais il est aussi possible d'avoir un moteur diesel 1,9 L à 4 cylindres 115 ch mais uniquement dans les finitions Trendline.

     

    Galeries 

    1e génération (1996-2000

    Vue avant

    Vue arrière

    Vue latérale

    1,5e génération (2000-2004) [modifier]

    Vue avant

    Vue arrière

    Vue latérale

    1,75e génération (2004-présent) 

    Vue avant

    Vue arrière


     


    votre commentaire
  • Volkswagen Scirocco

     

    Concept car IROC

    Le Scirocco est un coupé de type "2+2" (deux places avant plus deux places arrière) qui a été commercialisé par Volkswagen de 1974 à 1988 en France, et jusqu'en 1992 en Allemagne.

    Après la présentation en 2006 d'un concept-car dénommé Iroc, Volkswagen annonce l'arrivée d'une version 2008 du coupé Scirocco.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } // ]]></script>

    Volkswagen Scirocco I 

    Scirocco I & II
    Scirocco I & II
    Constructeur : Volkswagen
    Production totale 800 000 exemplaires
    Classe Coupé
    Performances
    Motorisations Essence
    Transmission Traction avant
    Dimensions
    Longueur 3 850 mm
    Largeur 1 625 mm
    Hauteur 1 310 mm
    Poids 850 kg
    Chronologie des modèles (1974 - 1992)


    Volkswagen Corrado

    Il y a eu deux modèles successifs du Scirocco. Le Scirocco I produit à partir d'avril 1974, a été remplacé par le Scirocco II à partir de mai 1981.

    Le Scirocco I était un coupé élaboré à partir de la base de la Golf "1", dont il avait toutes les caractéristiques mécaniques, mais avec une carrosserie différente, qui lui donnait une ligne basse plus sportive. A l'instar de la Golf, c'est le designer italien Giugiaro qui en avait dessiné la ligne, qui eut un succès évident.

    Paradoxalement, le coupé Scirocco est sorti six mois avant la "Golf". C'est donc officiellement le troisième modèle à traction avant de la gamme VW après la K70 et la Passat. Durant toute la durée de sa production le coupé Scirocco fut construit dans les usines du carrossier Karmann à Osnabrück.

    Il fut proposé en quatre motorisations : d'abord en 1 100 cm³ de 50 ch DIN, (moteur dont la cylindrée fut augmentée ensuite à 1 300 cm³) et 1500 cm³ (85 ch) à carburateur et, à partir de 1976 reçut les moteurs 1 600 cm³ carburateur de 85 ch ou injection de 110 ch de la célèbre Golf GTI. Ce modèle fut alors appelé "GLI" pour les véhicules importés en France. La voiture, un peu plus légère et mieux profilée que sa sœur berline avait des performances remarquables pour l'époque. L'allumage transistoré fut monté à partir de 1980.

    Les premiers Scirocco I disposaient d'optiques de phares rectangulaires (Scirocco L moteur 1.1 l) ou d'une calandre à quatre phares ronds (Scirocco TS) ainsi que de deux essuie-glaces à l'avant. La calandre à quatre phares (sur les modèles en finition TS puis GT et GLI) fut rapidement généralisée, ainsi que l'utilisation d'un essuie-vitre unique sur tous les modèles (1976). Les pare-chocs ont évolué en même temps d'un profil métallique à un bloc en ABS avec une âme en acier et les clignotants avant, dans les pointes d'ailes, ont également été retouchés. Les ceintures de sécurité à l'arrière furent montées en France par les concessionnaires VW à partir de 1978 (elles n'étaient pas obligatoires, à l'époque, en Allemagne). La production totale de Scirocco 1 est de 504 153 unités.

    Volkswagen Scirocco II 

    Présenté au salon de Genève en mars 1981 et commercialisé à partir du mois de mai, le second modèle de Scirocco apparut avant la Golf 2. En conséquence, les trains roulants et le châssis restaient identique à ceux de la première Golf. (sauf roues de 14' au lieu de 13').

    Le Scirocco évolua à l'intérieur et à l'extérieur, avec des lignes plus rondes, en vogue à ce moment, mais qui ne firent pas l'unanimité car manquant de personnalité. Des motorisations plus puissantes furent utilisées,en particulier le très bon 1800 112cv, couronnées par un 1 800 cm³ injection à 16 soupapes de 139 ch qui s'est hélas révélé peu souple donnant des reprises inférieures au 112cv. La carrosserie resta cependant un coupé 3 portes avec quatre places.

    La production totale de Scirocco 2 est de 291 497 unités.

    C'est donc près de 800 000 Scirocco 1 et 2 qui furent construites sur 18 ans, ce qui est remarquable pour une voiture de ce type.

    En 1988, Volkswagen présenta le coupé Corrado, basé cette fois sur le châssis de la Golf "2" (Châssis A2) et orienté vers un marché plus haut de gamme, mais qui s'est révélé être un cuisant échec commercial à cause de prix excessivement élevés et d'un style trop massif.

    Les deux modèles Scirocco et Corrado ont donc coexisté sur certains marchés, et jusqu'en 1992 en Allemagne.


    Site du club français "passion scirocco", consacré aux séries 1 et séries 2 http://www.passion-scirocco.fr

     

    Volkswagen Scirocco III [

    Scirocco III

    On peut noter que le nom Scirocco sera repris pour le coupé dérivé de la Golf VI, en 2008. En effet, les versions IV et V n'ont pas bénéficié de cette version, car le créneau correspondant était occupé par la petite cousine Audi TT (dont l'esthétique était dérivée du concept-car Avus).

    La version définitive du Scirocco 2008/2009 sera présentée sur le stand Volkswagen lors du Salon de Genève 2008 (du 6 au 16 mars). Depuis la présentation du concept car IROC, beaucoup de rumeurs et spyshots ont circulé sur internet. Dernier fait en date, une fuite a permis à quelques photos officielles de circuler sur internet avant la date de présentation prévue. Ces photos ont été relayées par de nombreux sites et blog spécialisés, dont Carscoop et Tours2piste, mais l'on peut rester dubitatif quand à la réussite commerciale du fait d'un style souvent jugé peu élégant.

    Le Scirocco sera commercialisé à partir de 21 990 €.

    Moteurs 

    Les motorisations du futur modèle devraient varier du 1.4 l TSI (122 ch) au 3.2 l V6 (250 ch) en passant par le 2.0 l FSI (200 ch). Pour la catégorie TDI, les blocs 2.0 l 140 ch et 170 ch seront disponibles…


    votre commentaire
  • Volkswagen Polo II

     

    La Polo II est une automobile de la marque allemande Volkswagen.

    Surnommée "la fourmi" par la campagne publicitaire de VW, la Polo II est une compact à part entière par les deux types de carrosseries qu'elle propose. La version dite coach sera de loin la plus vendue tandis que la version coupée restera en retrait de par son prix élevé. Une troisième carrosserie sera commercialisée, sous le nom de Polo classic ou derby pour les premiers modèles, qui bénéficie d'un volume trois corps laissant apparaître une grande malle à l'arrière. La petite Polo aura droit à un lifting redynamisant la ligne des années 1980 pour affronter ses 4 dernières années de production avec un design plus actuel et un intérieur bien plus à l'image de la finition reconnue à Volkswagen. Si les motorisations gardent sensiblement la puissance des mécaniques du début des années 1980, elles ne sont pas moins modernisées en adoptant un système d'injection électronique d'essence en lieu et place des carburateurs.

    La Polo est dotée d'un moteur 4 cylindres en ligne disposé transversalement à l'avant. Sa culasse est en alliage léger et renferme un vilebrequin 5 paliers. Les soupapes sont commandées par arbre à cames en tête entraîné par courroie crantée. Le refroidissement est assuré par un circuit d'eau fermé à surpression avec pompe, radiateur, vase d'expansion et ventilateur électrique commandé par thermocontact. La lubrification est assurée aussi en circuit fermé grâce à une pompe suspendue dans le carter d'huile et à un filtre interchangeable.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } // ]]></script>

    Caractéristiques techniques Polo II de 1982 à 1990 

    Volkswagen Polo II
    Volkswagen Polo II
    Constructeur : Volkswagen
    Classe Petite polyvalente
    Poids 700 - 805 kg
    Chronologie des modèles (1982 - 1990)
    Volkswagen Polo I
    Volkswagen Polo IIf

    Moteurs essences :

    • HZ  : 1.05L (45 ch) à carburateur de 1982 à 1990
    • MH : 1.3L (55 ch) à carburateur de 1982 à 1990
    • GK : 1.3L (75 ch) à carburateur de 1982 à 1990
    • PY : 1.3L (115 ch) à injection multipoints en 1987 (G40 uniquement)

    Moteur diesel :

    • MN : 1.3L (45 ch) à injection par pompe de 1982 à 1990

    La Polo G40 : une version à part entière [modifier]

    Volkswagen Polo Cup

    Constructeur : Volkswagen
    Classe Petite polyvalente
    Chronologie des modèles (1988)
    Volkswagen Polo I
    Volkswagen Polo III

    Apparue officiellement en 1987, la Polo G40 ressemble à la Polo, elle en a le look, la finition et même l'odeur ! Mais ça n'est pas une Polo comme les autres. Fabriquée en présérie en version Polo Cup, elle inaugure un système de suralimentation complexe à mettre en œuvre à l'échelle industrielle : le compresseur G qui doit son nom à la forme des spires qui le compose pour créer la surpression. La Polo Cup développe un tel couple (pour l'époque) qu'elle peut abattre le 0 à 100 km/h en moins de 9 secondes. Cependant, il s'avère que ces mesures ont été faites par VW avec le compresseur non rodé, ce qui permettrait d'afficher le 0 à 100 en 7.6 s selon un site anglais spécialisé dans la Polo G40. Son secret, c'est sa légèreté, 830 kg. Le groupe motopropulseur se compose d'un 4 cylindres de 1.3L et d'une boîte 5 vitesses bien démultipliée. 115 chevaux disponibles immédiatement, de manière très linéaire, voilà de quoi fabriquer en série une sacrée bombe. Et c'est bien sûr ce que va faire Volkswagen dès 1988. Une série de 500 exemplaires, tous noirs, seront destinés à la France, 1000 autres seront réservés au marché allemand.

    Pourquoi la G40 n'est pas une Polo comme les autres :

    • La Polo G40, dans sa première version de série, reprend exactement les caractéristiques techniques de la Polo Cup. À savoir le 4 cylindres en position transversale alimenté par une injection électronique multipoint commandée par un calculateur "Digifant". Une pompe à essence immergée dans le réservoir d'essence achemine le combustible à un accumulateur sous pression. Cette réserve temporaire est aussitôt exploitée par la pompe de gavage qui pousse l'essence jusqu'aux injecteurs de la rampe moteur.
    • Le châssis est propre au modèle bien que dérivé très largement du châssis d'origine. Si la Polo a une structure monocoque, il ne faut pas se fier aux apparences. Toute la partie châssis a été renforcée pour permettre d'encaisser le surplus de puissance. La jupe avant est complètement modifiée pour permettre le passage de l'échangeur air-air et des durits d'air. La traverse avant sous le capot a été découpée en trois parties boulonnées pour permettre une intervention aisée en cas de défaillance du compresseur.
    • Les trains roulants sont aussi préparés : suspension rabaissée, jambes de force renforcées, pneumatiques taille basse, traverses plus épaisses, barre de torsion tarée plus fort, triangles de suspensions entièrement rotulés. Les freins sont évidemment revus par l'adoption de disques ventilés à l'avant avec des étriers plus puissants. Les freins arrières toujours à tambours ont cependant reçu des cylindres de plus grand diamètre. Le circuit de freinage emprunte un compensateur pour une meilleure répartition entre le train avant et l'essieu arrière.
    • L'intérieur est partiellement aménagé, de manière assez discrète, en offrant des sièges semi bacquets composés de tissus propres à ce modèle, un volant sport à trois branches, un compte tours et une horloge digitale. Seul le liseret rouge encadrant le compteur donne une touche de sportivité dans l'habitacle. Dans le coffre un tapis de sol moquetté spécifique laisse juste ce qu'il faut de place pour laisser passer la roue de secours plus épaisse.
    • Le bloc moteur, s'il reste assez familier, n'est pas en reste de modifications. La distribution, le cache culbuteur, les pistons, l'arbre à cames, les soupapes, tous les accessoires moteurs (radiateur, démarreur, alternateur, pipes d'admission et d'échappement...) sont spécifiques. La ligne d'échappement est également beaucoup plus imposante. La transmission est assurée par embrayage (de diamètre spécifique) monodisque à sec commandé par cable. La boîte de vitesses parfaitement adaptée aux possibilités du bloc moteur et aussi propre à ce modèle relaie via un différentiel intégré la puissance aux roues avant par des cardans eux-aussi spécifiques.
    • Extérieurement, les badges peuvent tromper la discrétion du modèle. L'un à l'avant sur la calandre, l'autre derrière sur le hayon, ils sont bien seuls pour rappeler que nous avons affaire à une GT hors norme. Une attention plus poussée permettra de remarquer la présence d'un spoiler avant, de jantes en alliage léger, d'enjoliveurs de poignées noirs et non chromés, d'un saut-vent clipsé sur l'essuie-glace conducteur et d'un pot d'échappement peint en gris sombre à la sortie des fumées. Les versions allemandes auront droit à une calandre surlignée de rouge, à l'image des pare-chocs et des bandes latérales de protection.
    • Enfin et l'attrait le plus vif : le système de suralimentation propre à ce modèle, jamais repris en série par une marque concurrente, comporte un compresseur entrainé par courroies jumelées prenant leur mouvement par la poulie damper du vilebrequin. Ce compresseur est constitué de deux carters emprisonnant une spirale qui opère par un mouvement excentrique une aspiration forcée de l'air pour restituer la pression maximale de 0,7 bar au moteur. L'air est absorbé au travers d'une cartouche filtrante puis restituée et rafraîchie par l'échangeur air-air sous pression à l'admission, laquelle dispose d'un mécanisme de by-pass, régulant en permanence la pression disponible.

    Caractéristiques techniques Polo IIf de 1990 à 1994 [modifier]

    Volkswagen Polo IIf
    Volkswagen Polo IIf
    Constructeur : Volkswagen
    Classe Petite polyvalente
    Chronologie des modèles (1990 - 1994)
    Volkswagen Polo I
    Volkswagen Polo III

    Moteurs essences :

    • AAU : 1.05L (45 ch) à injection monopoint de 1990 à 1994
    • AAV : 1.3L (55 ch) à injection monopoint de 1990 à 1994
    • 3F : 1.3L (78 ch) à injection multipoint de 1990 à 1994
    • PY(K) : 1.3L (113 ch) à injection multipoint de 1990 à 1994 (catalysée)

    Moteur diesel :

    • 1W : 1.4L (48 ch) à injection par pompe de 1990 à 1994

    Volkswagen Polo III



    Volkswagen Polo III
    Volkswagen Polo III
    Constructeur : Volkswagen
    Production totale Plus de 2,5 millions d' exemplaires
    Classe Petite polyvalente
    Carrosseries Berline 3, 5 et 4 portes, break ou utilitaire
    Performances
    Motorisations Essence ou Diesel
    3 ou 4 cylindres
    Puissance (ch) 50 à 125 ch
    Transmission Traction
    Manuelle ou automatique
    Dimensions
    Longueur 3 715 mm
    Largeur 1 655 mm
    Hauteur 1 420 mm
    Poids 758 à 830 kg
    Chronologie des modèles (1994 - 2002)
    Volkswagen Polo II
    Volkswagen Polo IV

    La Polo III est une automobile de la marque allemande Volkswagen.

     
    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } // ]]></script>

    Caractéristiques techniques [modifier]

    Châssis :

    • 3 portes
    • 5 portes
    • 4 portes (Polo Flight, aussi appelée Polo Classic)
    • Break (Polo Variant, aussi appelée Polo Estate)
    • Utilitaire (Caddy)

    Moteurs :

    Les Volkswagen Polo III ont été déclinées en version essence et diesel allant de 50 ch à 125 ch, et de cylindrée de 1,0 à 1,9 L

    Cycle Code moteur Cylindrée Cylindres Soupapes Puissance De À Sur
    Otto ALL 1,0 L

    37 kW 50 ch


    Otto AER 1,0 L

    37 kW 50 ch


    Otto AUC 1,0 L

    37 kW 50 ch


    Otto ALD 1,0 L

    37 kW 50 ch


    Otto ANV 1,0 L

    37 kW 50 ch


    Otto SPI AEV 1,05 L

    33 kW 45 ch


    Otto SPI ADX 1,3 L

    40 kW 55 ch
    Juillet 1995 6N
    Otto MPI AEX 1,4 L 4 8 44 kW 60 ch Juillet 1995 Décembre 2001 6N, 6N2
    Otto AKK 1,4 L

    44 kW 60 ch


    Otto ANW 1,4 L

    44 kW 60 ch


    Otto AUD 1,4 L

    44 kW 60 ch


    Otto AKV 1,4 L

    44 kW 60 ch


    Otto AHW 1,4 L 4 16 55 kW 75 ch

    6N2
    Otto APE 1,4 L 4 16 55 kW 75 ch


    Otto AUA 1,4 L 4 16 55 kW 75 ch


    Otto SPI AEA 1,6 L

    55 kW 75 ch
    Août 1995 6N
    Otto MPI AEE 1,6 L

    55 kW 75 ch Août 1995

    Otto AFT 1,6 L 4 8 74 kW 100 ch Décembre 1995 Octobre 1999
    Otto MPI AJV 1,6 L 4
    88 kW 120 ch Mars 1998 Septembre 1999
    Otto ARC 1,6 L 4 16 92 kW 125 ch Octobre 1999 Octobre 2001 6N2
    Otto AVY 1,6 L 4 16 92 kW 125 ch Octobre 1999 Octobre 2001 6N2
    Diesel SDI AHG 1,7 L

    42 kW 57 ch


    Diesel SDI AKU 1,7 L

    44 kW 60 ch


    Diesel SDI AKW 1,7 L






    Diesel SDI AEF 1,9 L

    47 kW 64 ch


    Diesel SDI AGD 1,9 L

    47 kW 64 ch


    Diesel SDI ASX 1,9 L

    47 kW 64 ch


    Diesel SDI AQM 1,9 L





    6N2
    Diesel TDI AMF 1,4 L 3
    55 kW 75 ch

    6N2
    Diesel TDI AHU 1,9 L 4 8 66 kW 90 ch 01/97 08/99
    Diesel TDI AFN 1,9 L 4 8 81 kW 110 cv 06/98 08/99
    Diesel TDI ALE 1,9 L 4 8 66 kW 90 ch 11/97 08/99
    Diesel TDI ALH 1,9 L 4 8 66 kW 90 ch 10/99 09/01 6N2
    Diesel TDI AGR 1,9 L 4 8 66kW 90 ch 10/99 09/01 6N2

    Versions [modifier]

    Polo III (6N) : 1994 - 1999 [modifier]

    Polo Harlekin en Allemagne

    La 6N était disponible en 2 versions esthétiquement différentes : Une avait les pare-chocs composés de 2 parties étroites, et la version supérieure (Match) avait des pare-chocs en une seule partie. Il y avait aussi d'autres différences :

    • Des clignotants avant blancs sur les gros pare-chocs au lieu de jaunes.
    • Des feux arrière plus foncés sur les versions avec gros pare-chocs.

    À partir de 1997, de très légères modifications furent apportées :

    • Un compteur rétro éclairé avec une autre disposition des éléments,
    • Un petit becquet est apparu sur le hayon,
    • Un cache en plastique est présent dans le compartiment moteur, comme sur les voitures modernes.

    Il y eut également des versions spéciales telles que les Polo Carat, Tag Heuer et Arlequin.

    Polo III restylée (6N2/6NF) : 1999 - 2002 [modifier]

    Version rally de la 6N2

    La 6N restylée devient la 6N2. Elle se rapproche nettement de l'esthétique de la Golf IV apparue fin 1997.

    Nouveaux feux "cristal", nouveau capot, intérieur totalement nouveau calqué sur celui de sa petite sœur Lupo, nouveaux pare-chocs. L'amortissement a été revu, et surtout, de nouvelles motorisations apparaissent :

    • 1.4 L MPI de 60 cv
    • 1.4 L 16V de 75 cv
    • 1.6 L 16V de 125 cv (uniquement sur GTI)
    • 1.4 L TDI 3 cylindres de 75 cv

    Fiabilité [modifier]

    Les éléments les plus sujets aux pannes sont :

    • Certaines boîtes de vitesses manuelles (casse d'un roulement).
    • Le système pneumatique de fermeture centralisée.
    • Les vitres électriques.

    Volkswagen Polo IV


     
    Volkswagen Polo IV
    Volkswagen Polo IV
    Constructeur : Volkswagen
    Classe Petite polyvalente
    Carrosseries Berline 3, 4 ou 5 portes
    Performances
    Motorisations Essence ou Diesel
    Cylindrée De 1198 à 1896 cm³
    Puissance (ch) De 55 à 150 ch
    Couple De 106 à 310 Nm
    Vitesse maximale De 152 à 216 km/h
    Émission de CO2 De 119[1] à 180[2] g/km
    Transmission Traction
    Dimensions
    Longueur 3 897 mm
    Largeur 1 650 mm
    Hauteur 1 465 mm
    Empattement 2466 mm
    Coffre De 270 à 1030 dm³
    Poids De 880 à 1 160 kg
    Chronologie des modèles (2001 - 2009)
    Volkswagen Polo III
    Volkswagen Polo V

    La Polo IV est une automobile de la marque allemande Volkswagen apparue en 2001 et restylée en 2005. Clone technique des Seat Ibiza et Škoda Fabia, elle succède à la Polo III.

     
    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); } // ]]></script>

    Type 9N (Polo IV phase 1) : 2001 à 2005 [modifier]

    Gamme [modifier]

    Aux débuts de la Polo 9N, 3 niveaux de finition étaient proposés :

    • Polo [1.2 55-64, 1.4 75, SDI, TDI] était le ticket d'entrée de la gamme à l'équipement minimaliste. Seuls les vitres électriques avant, la banquette arrière rabattable 1/3-2/3, la condamnation centralisée, la direction assistée, les airbags frontaux et latéraux avant, l'ABS et 3 appuis-têtes arrière étaient de série.
    • Confort [1.2 64, 1.4 75-100, TDI, TDI], elle, s'enrichissait de la climatisation manuelle, de l'ordinateur de bord, des phares antibrouillards avant, des poignées de portes, baguettes latérales et rétroviseurs extérieurs peints de la couleur de la carrosserie et de sièges sport réglables en hauteur avec tiroir.
    • Carat [1.4 75-100, TDI, TDI] était le haut de gamme de la Polo, comme beaucoup de modèles de la marque. Elle ajoutait l'autoradio couplé à un changeur 6 CD, la sellerie cuir, le volant gainé de cuir, la climatisation automatique, les sièges avant chauffants, des jantes alliage 14", les vitres électriques arrières, les aumônières à l'arrière des sièges avant ainsi que le système Easy-Entry.

    La gamme a été par la suite remaniée afin de faire baisser le prix de vente jugé trop élevé. Ce qui a été accompagné par certaines économies à la construction comme l'abandon des planches de bord moussées sur les versions milieu et haut de gamme ou le remplacement par une simple tige en métal des vérins de maintien du capot.

    • Fox [1.2 55, SDI], nouvelle finition d'entrée de gamme à l'équipement on ne peut plus dépouillé (Elle se contentait de l'ABS, de la direction assistée, de l'ABS, des airbags frontaux et latéraux avant, du verrouillage centralisé, des vitres électriques avant et du volant réglable en haut et profondeur. Elle perdait au passage la désactivation de l'airbag passager.) et aux motorisations les plus modestes (aucun TDI n'était disponible, seul le SDI était disponible en diesel ainsi que le 1.2 dans sa version la plus faible de 55 ch en essence.). Elle était à réserver à un usage exclusivement urbain.
    • Trend [1.2 64, 1.4 75, SDI, TDI], équivalent de l'ancienne finition de base. Elle était un peu mieux équipée que la finition Fox en ajoutant l'airbag passager désactivable, le siège conducteur réglable en hauteur avec tiroir et la banquette arrière rabattable 1/3-2/3. Elle permettait enfin d'avoir accès à un TDI.
    • Trend Pack [1.2 64, 1.4 75, TDI, TDI] ajoutait à la finition Trend la climatisation manuelle et le régulateur de vitesse. Elle donnait accès également au TDI 100.
    • Sport [1.2 64, 1.4 75-100, TDI, TDI, TDI], qui était le haut de gamme de la nouvelle gamme. Elle recevait un équipement bien fourni tel que la climatisation automatique, des jantes alliage 16", un châssis et des sièges sport, l'autoradio CD, l'ordinateur de bord, les rétroviseurs électriques dégivrants, les feux antibrouillard, les feux arrières teintés et un porte gobelet avant. Le TDI 130 était enfin disponible et recevait de série l'ESP.

    Motorisations [modifier]

    Moteur Type Suralimentation Cylindrée Puissance Couple Boîte Vitesse
    max.
    CV
    Moteurs Essence
    1.2 3 cylindres en ligne - 6S
    3 cylindres en ligne - 12S
    - 1198 cm3 55 ch à 4750 tr/mn
    64 ch à 5400 tr/min
    10,6 mkg à 3000 tr/mn
    11,2 mkg à 3000 tr/min
    BM5 152 km/h
    162 km/h
    4
    4
    1.4 4 cylindres en ligne - 16S - 1390 cm3 75 ch à 5000 tr/mn
    100 ch à 6000 tr/min
    12,6 mkg à 3800 tr/mn
    12,6 mkg à 4400 tr/min
    BM5/
    BA4
    172 km/h
    188 km/h
    5
    Moteurs Diesel
    SDI 4 cylindres en ligne - 8S - 1896 cm3 64 ch à 4000 tr/min 12,8 mkg à 1600 tr/min BM5 160 km/h 4
    TDI 3 cylindres en ligne - 6S 1 Turbo + Intercooler
    Injecteurs-pompes
    1422 cm3 75 ch à 4000 tr/min 19,5 mkg à 2200 tr/min BM5 170 km/h 5
    TDI
    TDI
    4 cylindres en ligne - 8S 1 Turbo + Intercooler
    Injecteurs-pompes
    1896 cm3 100 ch à 4000 tr/min
    130 ch à 4000 tr/min
    24,0 mkg à 1800 tr/min
    31,0 mkg à 1900 tr/min
    BM5
    BM6
    188 km/h
    207 km/h
    6
    7

    Galerie [modifier]

    Polo 3 portes

    Polo Confort 3 portes

    Polo Confort TDI 100 5 portes

    Polo Sedan TDI 75

    Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

    Type 9N3 (Polo IV phase 2) : depuis fin 2005 [modifier]

    Ce restylage est intervenu afin d'harmoniser la ligne de la Polo avec le nouveau style Volkswagen et surtout pour relancer les ventes qui s'essoufflent face à une concurrence plus moderne. Il concerne les faces avant et arrière du véhicule. L'intérieur, lui, bénéficie simplement de nouvelles selleries. L'année 2007 a été marquée par le retour sporadique des planches de bord moussées sur les finitions Sportline, GTI et Carat mais uniquement sur celles en commande spéciale. Elle est toujours assemblée à l'usine de Forest en Belgique.

    Gamme [modifier]

    La gamme est désormais composée de 7 finitions :

    • Trendline [1.2 60-70, TDI, TDI], finition d'accès de gamme plutôt dépouillée qui se contente du régulateur de vitesse (sauf sur le 1.2 60), de l'ABS, de la direction assistée, des airbags frontaux et latéraux avant, des vitres électriques avant, du siège conducteur réglable en hauteur, des rétroviseurs électriques et du verrouillage centralisé.
    • Confortline [1.2 70, 1.4, 1.6, TDI, TDI, 1.9 TDI], qui ajoute la climatisation manuelle, l'ordinateur de bord, la radio CD, le système Easy-Entry, sièges avant réglables en hauteur avec tiroir intégré, un porte boisson avant, des spots de lecture ainsi que les poignées de portes, baguettes latérales et rétroviseurs peints de la couleur de la carrosserie.
    • Sportline [1.4, 1.6, TDI, 1.9 TDI, 1.9 TDI], qui bénéficie de jantes alliage 16", d'un châssis sport, d'une calandre chromée, de feux antibrouillard avant, de cerclages chromés sur les compteurs et d'un volant cuir.. Elle est en outre la seule finition à pouvoir recevoir le TDI 130 en se dotant alors de l'ESP en série.
    • Carat [1.4, 1.6, TDI, 1.9 TDI], finition haut de gamme qui reçoit une sellerie cuir, des sièges avant chauffants, la climatisation automatique, le radar de recul, une radio CD-MP3, des vitres arrières électriques, un rétroviseur intérieur automatique ainsi qu'un détecteur de pluie. Elle perd en revanche le châssis sport et la calandre chromée et est dotée de pneumatiques plus modestes que la finition Sportline.
    • CrossPolo [1.4, TDI, 1.9 TDI], déjà présente dans la phase 1, au look de baroudeur qui bénéficie d'un châssis réhaussé, de nouveaux pare-chocs, de jantes de 17" et de barres de toit. L'intérieur lui reçoit des selleries spécifiques aux couleurs très flashy ainsi qu'un volant cuir 4 branches couleur titane. Évidemment elle reste une simple traction et ne peut ne prétendre à aucune aptitude tout-terrain.
    • GTI [1.8 T], la sportive attitrée de la gamme arrivée un peu plus tard. Elle est en grande partie calquée sur la finition Sportline en y ajoutant la contrôle de pression des pneus, l'ESP, les vitres arrières électriques, les sièges avant réglables en hauteur avec tiroir. Niveau look, elle se pare de phares avant à fond noir, d'une calandre en nid d'abeilles, de jantes alliage 16" spécifiques, d'une double sortie d'échappement, d'une sellerie spécifique, d'une console centrale façon titane et d'un pédalier en aluminium. Enfin, GTI oblige, elle reçoit sous son capot un 1.8 Turbo essence de 150 ch (180 ch sur la série limitée GTI Sport Edition). Son principal intérêt reste esthétique et est à réserver aux réfractaires du Diesel étant donné que ses performances sont grossièrement équivalentes à celles de la finition Sportline TDI 130 pour une consommation nettement plus élevée.
    • BlueMotion [TDI FAP], elle aussi arrivée plus tard. Elle se veut être la finition écolo de la gamme. Pour cela, son design a été quelque peu modifié afin d'améliorer l'aérodynamisme et ainsi diminuer la consommation et donc les rejets de CO2 (le constructeur ambitionne 99 g/km de rejet et ainsi que le Polo devienne la seule voiture 5 places à moteur thermique à rejeter moins de 100 g/km). Sa calandre ainsi que son becquet arrière sont donc ainsi modifiés. Son équipement est similaire à celui de la finition Confortline. Elle reçoit en outre des jantes spécifiques 14", une sellerie spécifique ainsi qu'une couleur de carrosserie elle aussi. Elle reçoit sous son capot le TDI 80 qui pour l'occasion se voit doté d'un filtre à particules.

    Motorisations [modifier]

    Ce restylage a également permit une mise à niveau des motorisations.

    Le 1.2 essence évolue passant de 55 et 65 ch à 60 et 70 ch, le 1.4 essence gagne lui aussi 5 ch et passe de 75 ch à 80 ch. Sa version 100 ch ne subsistera que quelques mois avant l'arrivée d'un 1.6 essence 105 ch, déjà éprouvé sur de nombreux modèles du groupe qui permet d'opter pour une boîte Tiptronic à 6 rapports.

    Niveau diesel, le 1.9 SDI de 64 ch disparaît alors que le 1.4 TDI de 75 ch évolue et se décline désormais en 2 versions de 70 et 80 ch en pouvant être doté d'un FAP sur la finition BlueMotion. Étrangement, le 1.9 TDI n'évolue pas dans ses versions modernes de 105 ch et 2.0 TDI 140 ch et reste en 100 et 130 ch. Ils utilisent toujours la technologie chère à Volkswagen des injecteurs pompes.

    Moteur Type Suralimentation Cylindrée Puissance Couple Boîte Vitesse
    max.
    CV Eco-Bonus
    Moteurs Essence
    1.2
    3 cylindres en ligne - 6S
    3 cylindres en ligne - 12S
    - 1198 cm3 60 ch à 4750 tr/min
    70 ch à 5400 tr/min
    10,8 mkg à 3000 tr/min
    11,2 mkg à 3000 tr/min
    BM5 157 km/h
    167 km/h
    4
    5
    0 €
    0 €
    1.4
    4 cylindres en ligne - 16S - 1390 cm3 80 ch à 5000 tr/min 13,2 mkg à 3800 tr/min BM5 175 km/h 5 0 €
    1.6
    4 cylindres en ligne - 16S - 1598 cm3 105 ch à 5600 tr/min 15,3 mkg à 3800 tr/min BM5
    BA6
    192 km/h
    187 km/h
    6
    7
    0 €
    + 750 €
    1.8 T
    4 cylindres en ligne - 20S 1 Turbo + Intercooler 1781 cm3 150 ch à 5800 tr/min 22,0 mkg à 4500 tr/min BM5 216 km/h 9 + 750 €
    Moteurs Diesel
    TDI
    TDI
    BM
    3 cylindres en ligne - 6S 1 Turbo + Intercooler
    Injecteurs-pompes
    1390 cm3 70 ch à 4000 tr/min
    80 ch à 4000 tr/min
    80 ch à 4000 tr/min
    15,5 mkg à 1600 tr/min
    19,5 mkg à 2200 tr/min
    19,5 mkg à 2200 tr/min
    BM5 164 km/h[3]
    174 km/h
    176 km/h
    4
    5
    4
    - 700 €[4]
    - 700 €
    - 1000 €
    1.9 TDI
    1.9 TDI
    4 cylindres en ligne - 8S 1 Turbo + Intercooler
    Injecteurs-pompes
    1896 cm3 100 ch à 4000 tr/min
    130 ch à 4000 tr/min
    24,0 mkg à 1800 tr/min
    31,0 mkg à 1900 tr/min
    BM5
    BM6
    188 km/h[5]
    206 km/h
    5[6]
    7
    - 200 €[7]
    0 €

    Coloris [modifier]

    Ce tableau est un récapitulatif des différents coloris disponibles. Certains ne sont restés qu'un temps limité dans la gamme.


    Nom Remarques
    Peintures unies

    Blanc Candy

    Bleu Estival

    Jaune Tournesol

    Limette Uniquement sur CrossPolo

    Magma-Orange Uniquement sur CrossPolo

    Noir

    Rouge Flash
    Peintures métalisées

    Argent Silver

    Bleu Ravenna Uniquement sur CrossPolo

    Bleu Shadow

    Bleu Tossa

    Gris Ardoise

    Gris Ère Glaciaire Uniquement sur BlueMotion

    Reflet d'Argent

    Vert Fairway
    Peintures nacrées

    Anthracite Bleuté

    Bleu Olympia

    Noir Magic

    Rouge Hiver



    Volkswagen Polo V


    Volkswagen Polo V
    Volkswagen Polo V
    Constructeur : Volkswagen
    Classe Petite polyvalente
    Carrosseries Berline 5 portes
    Performances
    Motorisations Essence ou Diesel
    Cylindrée De 1198 à 1598 cm³
    Puissance (ch) De 60 à 85 ch
    Couple De 108 à 195 Nm
    Vitesse maximale De 157 à 177 km/h
    Émission de CO2 De 109 à 139 g/km
    Transmission Traction
    Dimensions
    Longueur 3970 mm
    Largeur 1682 mm
    Hauteur 1485 mm
    Empattement 2470 mm
    Coffre De 280 à 952 dm³
    Poids De 1067 à 1157 kg
    Chronologie des modèles (2009 -)
    Volkswagen Polo IV


    La Polo V est une automobile de la marque allemande Volkswagen apparue en 2009. Elle succède à la Polo IV.

    Cette 5e génération repose sur la plate-forme PQ25 qu'elle partage avec la nouvelle génération de Seat Ibiza lancée quelques moins plus tôt. Elle adopte pour l'occasion la nouvelle identité stylistique de la marque inaugurée par le nouveau Scirocco et la Golf VI en 2008.

    Elle fût dévoilée lors du Salon de l'auto de Genève 2009.

    Motorisations 

    Moteur Type Suralimentation Cylindrée Puissance Couple Boîte Vitesse
    max.
    CV Eco-Bonus
    Moteurs Essence
    1.2
    3 cylindres en ligne - 12S - 1198 cm3 60 ch à 5200 tr/mn
    70 ch à 5400 tr/mn
    10,8 mkg à 3000 tr/mn
    11,2 mkg à 3000 tr/mn
    BM5 157 km/h
    165 km/h


    1.4
    4 cylindres en ligne - 16S - 1390 cm3 85 ch à 5000 tr/mn 13,2 mkg à 3800 tr/mn BM5
    DSG7
    177 km/h

    Moteurs Diesel
    1.6 TDI
    4 cylindres en ligne - 16S 1 Turbo + Intercooler Common-Rail 1598 cm3 75 ch à 4000 tr/mn 19,5 mkg à 1500 tr/mn BM5 170 km/h


     

     

     


     

     

     



    votre commentaire